Faut-il parler de votre handicap lors d'un entretien d'embauche ?

Ce site utilise des cookies. Les cookies améliorent l'expérience utilisateur et aident à rendre ce site plus performant. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Nos articles

Faut-il parler de votre handicap lors d'un entretien d'embauche ?

entretien_embauche_handicap

Rédactrice : Crommelynck Delphine (psychologue) - Adaptation : Majaron Luc, Faufra Jonathan - Photo : Zerroug Malika.

 

 

Mon handicap : j'en parle, en premier ou pas ?

 

Jusqu'ici, vous avez passé haut la main l'épreuve écrite du CV et de la lettre de motivation. Il vous reste à présent une poignée de jours pour vous préparer à cet entretien d'embauche tant attendu. Mais à la question posée : “faut-il parler de mon handicap sur mon CV et ma lettre de motivation”, s'ajoute la question de savoir comment parler de votre handicap lors de ce fameux entretien !

 

 

La meilleure des vertus reste l'authenticité !

 

Avant tout chose il est important de prendre conscience qu’il faut se vendre, avec toutes vos qualités, vos compétences et tout ce que vous pourrez mettre en valeur pour le job proposé !
Il est donc primordial de préparer au maximum les questions susceptibles de vous être posées :

pourquoi devrait-on vous engager ? ...”

“quelles sont vos qualités et vos défauts ? ...”

“parlez-moi de votre parcours professionnel ...”

 Plus vous serez préparé(e), plus votre discours paraitra naturel et moins vous serez stressé(e) !

 

COCHE XMon handicap : j'en parle lors de mon entretien d'embauche ...

Abordons à présent la question du handicap. Si vous en avez fait mention sur votre lettre de motivation (voir notre article : “Faut-il parler de son handicap sur son C.V. et sa lettre de motivation ?”), c’est probablement l'employeur/le recruteur qui sera le premier à aborder le sujet. Si ce n'était pas le cas, nous vous conseillons de prendre l'initiative avant la fin de votre entretien.

Même si certains dirons qu'il n'est pas obligatoire d’en faire mention, prôner la franchise permet de créer un lien de confiance avec votre futur patron. Mettre les choses à plat avant toute collaboration éventuelle lui permettra de mieux vous comprendre et de mieux comprendre vos difficultés. Le terrain sera alors propice pour qu' ensemble, vous trouviez des solutions !

Dans le cas contraire, certains problèmes de santé non évoqués peuvent donner de fausses croyances à l’employeur. Il pourrait se dire :

“ il est mou, ... il n’est pas motivé, ... ”,

alors qu’en fait, c’est peut-être un symptôme de votre maladie, ou encore une conséquence de votre prise de médicaments.

 

Pire encore, si après votre engagement, l’employeur apprend un jour que vous avez un problème de santé qui n’a jamais été abordé en entretien, il pourrait se sentir trahi. Cela pourrait créer un climat de suspicion à votre encontre !

 

 

Le but est non seulement de décrocher un emploi,

mais vous devez aussi le garder !

 

Par expérience, les personnes qui n’ont pas fait mention de leurs soucis de santé ont souvent perdu leur emploi :

  • soit parce que, se sentant trahi, le patron n’a pas renouvelé le contrat temporaire de l'employé;
  • soit parce que n’étant pas au courant, le poste n’a jamais pu être adapté au handicap de la personne. Les problèmes de santé se sont alors aggravés, et la personne ayant “mordu sur sa chique” pour plaire au patron a fini en arrêt maladie ou a mis fin à son contrat de travail.

Parler de vos problèmes de santé permet aussi d'informer votre futur patron d'éventuelles primes dont il pourrait bénéficier. Ces primes à l'embauche existent afin de “compenser” les mesures liées au handicap justement. Le montant de ces aides à l’emploi peuvent aussi “peser dans la balance” quant à la décision de vous engager ou pas !

 

À présent, vous savez pourquoi il est important de lever le voile sur vos difficultés. Mais savez-vous vraiment comment l'aborder lors de votre entretien d'embauche ? Dans l'article suivant, nous aborderons en profondeur, la manière de parler de votre handicap à un employeur ...